Brioche aux pralines roses de Lyon

Une recette d’inspiration lyonnaise, pour faire découvrir les saveurs rhodaniennes à Jean-Mi et Mary, deux amis bretons…

 

Ingrédients

Alors là, tout dépend de votre degré de fainéantise… ou du temps dont vous disposez. Si vous souhaitez vraiment réaliser cette brioche dans les règles de l’art, il faut prévoir plus de 24 h (la pâte à brioche doit en effet passer plusieurs heures à lever). Si vous êtes un peu pressés (comme moi aujourd’hui) ou un peu flemmards, vous pouvez acheter une préparation pour brioches qui contient déjà la farine, la levure, les oeufs et le sucre.

Je vous donne donc aujourd’hui la recette « à la fainéante » et m’essaierai à la pâte à brioche levée dans un prochain article…

– 1 sachet de préparation pour brioche (j’ai utilisé une préparation Carrefour. J’avais déjà essayé leur préparation pour pains aux céréales : c’était très pratique et le résultat était alléchant)

– 250 ml de lait

– 75 grammes de beurre

– un petit sachet de pralines roses lyonnaises concassées (la quantité est à votre goût… Plus il y a de pralines, plus c’est craquant et délicieux…)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recette

– Dans un grand saladier, mélanger la préparation à brioche et le lait tiède. Ajouter ensuite le beurre ramolli, coupé en petits morceaux afin qu’ils s’incorporent au mieux à la pâte.

– Pétrir la pâte longuement, non pas avec une cuiller comme l’indique le sachet de préparation à brioche, mais avec les mains… C’est beaucoup plus salissant, mais bien plus efficace.

Pour ne pas vous transformer en Peau-d’âne comme moi, pensez à enlever vos bagues, qui risquent de glisser dans la préparation lors du pétrissage… À moins que vous souhaitiez séduire un Prince Charmant gourmand !

– Lorsque la pâte est bien lisse, laisser reposer 30 minutes au chaud.

J’ai déposé le saladier prêt de mon radiateur de cuisine !

– Au bout de 30 minutes (45 minutes, dans mon cas), former de petites boules de pâtes et y incorporer les pralines roses (autant que vous voulez !) sans cesser de façonner les boules de pâte.

– Déposer les boules ainsi formées dans un moule à manqué ou plat à gratin préalablement huilé.

– Recouvrir d’un linge et laisser reposer 1 heure au chaud.

Toujours prêt de mon radiateur, la brioche a reposé plus d’1 heure dans mon cas (1h30 à 2h). La pâte doit bien lever.

– Préchauffer le four à 180°C (c’est l’indication du sachet de préparation. Mon four étant un peu capricieux, j’ai augmenté un peu la température, jusqu’à 200°C). Enfourner votre brioche et laisser cuire 30 minutes en surveillant.

Pendant l’heure de « levée », les boules de brioche se sont rejointes en gonflant. Elles finissent de se rejoindre en cuisant pour former une brioche « bosselée » comme à la boulangerie.

Je n’avais pas d’oeufs à disposition. Si vous en avez, badigeonnez la pâte d’oeuf battu avant de cuire, afin de donner à la brioche la couleur dorée et luisante qui électrise vos papilles dans les vitrines des meilleurs boulangeries lyonnaises… dont je parlerai dans un prochain article !


Publicités

~ par marinelil sur 06/03/2011.

Une Réponse to “Brioche aux pralines roses de Lyon”

  1. Mmmh, mima miam! J’avais adoré celles que Fab avait ramené quand il était allé à Pollutech et avait dormi chez toi! D’ailleurs, j’avais un petit service à te demander: quand tu remontes sur Paris, pourrais-tu me ramener des pralines roses? il y a pas mal de recettes que je souhaite faire et qui en comprennent mais d’ici à les trouver sur Paris… =s Bonnes vacances!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :